Les chats de Venise laissent de plus en plus la place aux chiens.

On les trouve encore dans les quartiers populaires, comme ici dans le Castello. Certains appartiennent à des particuliers qui les soignent. Mais d’autres sont sans maîtres. L’association vénitienne DINGO veille sur eux, en les nourrissant et en les soignant.

 La Dingo vient à l’aide de plus de 400 chats errants, éparpillés en grandes et petites colonies dans les localités du Centre historique et des îles lagunaires;  depuis peu de temps il s’est aussi formé une section Dingo à  Mestre où vivent des centaines chats errants dans des  conditions bien plus difficiles de ceux de la lagune. La Dingo est en contact avec des associations de protection animale du monde entier et est membre de l'AISPA, Anglo-italian Society for the protection of animals, qui a son siège à Londres.

Le groupe fondateur de l'association Dingo s’est formé en 1965, quand deux grands amis des animaux se rencontrent à Venise:  la Britannique Helena Sanders est alors informée par la Vénitienne Elena Scarpabolla des conditions difficiles de vie des animaux errants en ville, délaissés, malades ou moribonds à chaque coin de rue. En 1969 L’Association anglo-vénitienne  pour la défense des animaux errants est créée. Elle s’appellera  « Dingo » du nom du premier chien que l’association a sauvé de la rue. Elle  s'occupe tout d'abord autant des chiens que de chats mais par la suite, avec l'augmentation de la charge de travail du travail, elle se divise en deux sections:  le Dingo Venise qui  se concentre sur les chats et la Ligue pour la défense du chien.  Pendant les premières années, la Dingo ne peut compter que sur l’aide des gens qui nourrissent les nombreuses colonies félines de la ville, sur les magasins et les particuliers qui mettent une pièce de leur habitation à la disposition des chiots et des chats malades.

Enfin, en 1989 l'administration communale de Venise reconnaît l'intérêt de l’activité de l’association et  construit à S. Clément, une très belle île de la lagune de Venise, le refuge communal:  il reçoit 200 chats environ, en partie déjà résidents dans l'île, en partie provenant d'abandons, ou d'expulsion, à la suite dune longue maladie ou de la mort des propriétaires. C’est à la  Dingo qu’il échoit de s’occuper de s'occuper du refuge, grâce à une convention signée avec la Commune de Venise. Elle  stérilise des milliers de chats errants de la lagune . la population féline est passé de 12.000  à environ 2000

En 1999 l'île de S. Clément est vendue à des particuliers et le refuge communal il est reconstruit dans le  Littoral de Venise, à  Malamocco. Actuellement, y sont hébergés 160 chats,

Les missions de l’association :

  APPORTER chaque jour la NOURRITURE aux nombreux chats des rues,  pour les soins les animaux sont adressés à quelques vétérinaires qui consentent des  tarifs négociés;  Depuis quelques annéess, il n’est plus possible de se tourner vers le Service public vétérinaire malheureusement, l'ULSS 12 de Venise, insuffisant et peu fiable.

LES STÉRILISER

LES PROTÉGER du froid et des dangers : prendre en charge les  chats errants en situations de danger,

DÉNONCER les maltraitances, recueillir des informations sur les chats abandonnés qui cherchent une nouvelle maison en trouvant des adoptions fiable. Grâce à des appels continus sur la presse locale, Dingo réussit tous les ans à trouver un hébergement sûr à environ 150 chats:  les adoptions sont toujours accompagnées d’un contrat d'adoption écrite.

GÉRER le refuge communal en partenariat avec la Commune de Venise

INFORMER la communauté sur les nombreuses activités grâce à un journal trimestriel avec des renseignements utiles pour les membres de l’association  et les sympathisants.

pour en savoir plus : http://www.dingovenezia.it/index.htm .

Un abri pour chats

chats de Venise

 

une "mamma dei gatti" (années 60)

mamma

 

 

 Quelques unes de mes photos

 

DSCN1351

DSCN1357

DSCN1364

DSCN1362

Img0121

joli_chat_v_nitien

pour_carte

__Burano_petit_en_cas_pour_chat

chat_gris

chat_gris_de_burano

lapo_au_ghetto

SAM_1576