Ces problèmes de cohabitation peuvent en premier lieu survenir lors de l'introduction d'un nouveau chat dans le foyer, mais aussi apparaître entre deux chats qui auparavant coexistaient pacifiquement.

J'en fait hélas l'expérience depuis 3 mois. J'ai donc 5 chats (dont un sauvageon de 7 mois que j'ai adopté fin décembre), la seule chatte qui se portait à merveille a eu un pneumothorax (le poumon qui s'affaisse), hospitalisation de 4 jours et ouf, elle s'en est sortie ma mignonne avec 2 grandes plaques de poils rasées (elle est angora). Et voilà qu'à son retour, gros problème entre deux de mes chats qui s'entendaient parfaitement . L' agresseur étant mon chat roux (issu d'un squatt il y a 5 ans) contre son copain , un chartreux on ne peut plus gentil. Ca a été tellement violent et à plusieurs reprises, qu'on les a séparés chacune dans une pièce différente .

Un véterinaire m'a dit que c'était probablement lié à la chatte et son retour de la clinique avec des odeurs étrangères. C'est elle la dominante et mon rouquin agressif la craint comme la peste. Donc mon rouquin aurait redirigé son agressivité   contre le chat le plus gentil,Le véterinaire m'a conseillé de faire appel à une comportementaliste qui se déplace à domicile, ce que j'ai fait.

J'ai reçu toute une panoplie de conseils: pas de feliway,pas de plantes apaisantes.
Pour améliorer la cohabitation : prendre deux compresses, frotter les commissures des lèvres d'un des chats et aller frotter les flancs, les cuisses, la tête et vice-versa un peu plus tard.
Acheter un grand arbre à chat (j'en avais un moyen).etc...
Toutes ces petites mesures n'ont eu aucun effet.. La comportmentaliste donc m' a conseillé de faire faire un bilan de santé global à mon chat agresseur au cas où il y ait un problème de santé sous-jacent : hyperthyroïdie, tumeur méningée etc... Au final, le chat va parfaitement bien physiquement. Le veto a donc prescrit du clomicalm, un anti-dépresseur. L'effet est limité, certes le chat est plus calme, mais est toujours obsédé par "son ennemi". Donc les chats, sont donc séparés ou alors sous étroite surveillance, ce qui est difficilement gérable à long terme.

Après avoir essayé tout ce qu'il est possible d'imaginer : feliway, felifriend, fleurs de Bach dont le produit Rescue destiné aux animaux de compagnie, j'envisage d'allez voir un véterinaire spécialisé dans les troubles du comportement. Car en matière de médecine véterinaire, je suppose qu'il en est de même que pour les humains : on fait appel à un généraliste pour des troubles ordinaires, et à un spécialiste pour le reste.

Jusqu'à présent on ne m'a proposé que 2 médicaments, tous deux anti-dépresseurs : le Clomicalm et la Fluoxetine (genre de prozac pour chats).J'ai lu qu'il existait d'autres médicaments (moins connus, donc moins utilisés).

Mon chat souffre d'une idée fixe, d'un genre de paranoïa , ce qui ne doit pas être très fréquent, mais un traitement standard ne le guérira pas de ça. J'espère encore trouver une solution, sinon je serai obligée de m'en séparer, ce qui me fendrait le coeur.

Par rapport aux comportementalistes (je ne parle pas des véterinaires spécialisés en troubles psychiques), je pense qu'ils peuvent tout à fait être utiles dans certaines situations : agressivité envers le maître, marquage de territoire, dépresion etc... mais en ce qui concerne des troubles graves de cohabitation, je crois qu'ils n'ont pas de réponses appropriées.

A présent, je vais vous livrer le fruit de mes diverses recherches sur internet.

Je commence par cet article très complet et qui détaille bien les différentes formes d'agressivité entre deux chats et leur évolution:

http://www.vetoquinol.com/rpc/6/rpc_b.html

Le second article sur le même site est très technique, puisqu'il énumère les différents médicaments à prescrire selon la pathologie, aisni que leurs effets secondaires etc..

http://www.vetoquinol.com/rpc/6/rpc_d.html

Pour des troubles de cohabitation moins graves (stade de l'escarmouche),et dans le cas de l'introduction d'un nouveau chat, il est tout à fait possible que des substances comme le féliway et le felifriend se révèlent efficaces, de même que le Rescue. C'est pourquoi , je transmets donc des informations à ce sujet.

 

Feliway

http://www.chatmania.fr/sante/feliway_solution_probleme_cohabitation_difficile_stress_chat.php

 

Felifriend

http://www.animaddict.fr/felifriend-tolerance-aux-manipulations-et-cohabitation-chat.html

Rescue

http://wamiz.com/chats/conseil/soigner-son-chat-avec-des-fleurs-de-bach-4561.html